16/09/2019 - La Nouvelle République: "Le Compostou est installé"

L’obstination de l’atelier Environnement des conseils de quartier de Saint-Symphorien et de Monconseil a payé. Mercredi 11 septembre, le premier « Compostou » de Tours-Nord a été implanté sur la petite place Antonin-Artaud, à Monconseil.

Retrouvez l'intégralité de cet article sur le site de la Nouvelle République.

dimanche 29 septembre 2019

Sébastien Moreau, président de Zéro Déchet, a joué le chef de chantier, secondé par des habitants très peu bricoleurs mais qui s’y sont mis avec joie. Il aura fallu seulement deux ans à cet enseignant-chercheur en biologie de l’Université François-Rabelais pour équiper Tours, ses environs et quelques écoles de 28 « Compostous » fabriqués par Entraide et Solidarités, en bois de palette recyclée, soit 2,800 km de planches ! « Je remercie la Métropole, la Ville de Tours, la Région Centre-Val de Loire, Touraine Propre et toutes les structures qui ont soutenu et subventionné ce qui était juste une idée dans la tête d’un enseignant-chercheur. »
Avec la version 10, ce composteur modulaire innovant a atteint le point culminant de l’efficacité : simple, sans nuisances, ni odeur ni pullulation de mouches. « La particularité du Compostou, c’est qu’il est sec, qu’il respire, il n’y a pas de montée en température, les petites bêtes travaillent toute l’année sur les déchets de cuisine. Il est plus tolérant, accepte de tout en petites quantités. Si au début, il va être végétarien, après trois mois, vous pourrez y mettre un peu de viande et des croûtes de fromage. »
Un projet écologique et anticapitaliste Seulement quinze inscrits auront accès au Compostou, car l’objectif de Sébastien Moreau, c’est d’abord « de créer un réseau, avec des référents formés. On limite à quinze utilisateurs maximum, car il faut être raisonnable. Ils bénéficieront d’un accompagnement par les bénévoles de Zéro Déchet Touraine. Le Compostou est un projet anti-capitaliste, il ne s’achète pas, c’est un service de location et de maintenance. Peut-être allons-nous développer dans l’avenir un modèle pour particuliers, mais toujours avec cette même approche communaliste. »
L’enseignant a travaillé trois ans sur le sujet pendant ses heures de liberté. Le succès de son composteur collectif le poussera peut-être « à le refaire entrer à la fac par la grande porte ! ».
Quelques outils de jardinage pour griffer et étaler le compost, une réserve de broyat, des utilisateurs impatients d’y déposer leurs déchets de cuisine, des projets d’apéro-compost et bientôt des cultures ornementales et potagères : un beau projet écologique pour le quartier.
www.zerodechettouraine.org

www.compostou.org


« 31/01/2019 - La Nouvelle République: "Un projet écolo durable pour obtenir l’éco label"